coronavirus et automobile

Coronavirus : ce qui a changé dans l’automobile

En quelques jours,  un organisme de quelques nanomètres a mis à genoux les plus grandes industries de la planète. Le coronavirus a confiné plus d’un milliard de personnes, débordé les soignants, fermé les établissements publics, paralysé les secteurs non essentiels. Les consignes parfois floues ont obligé tous les français à suivre jour après jour les nouveaux développements. Le secteur de l’automobile n’était pas en reste : jusqu’à ce jour, 24 mars 2020, nous sommes encore suspendus aux informations émanant du gouvernement.

 Nous souhaitons dans cet article vous informer de ces développements, et surtout vous indiquer ce que cela signifie pour votre garage Peugeot Paris 16, et pour beaucoup d’autres.

Coronavirus : La chronologie

                Alors que le virus faisait rage depuis début décembre en Chine, l’inquiétude n’est apparue en France qu’à la fin du mois de janvier, quand les premiers cas apparaissent. L’augmentation du nombre de cas au fil des semaines qui ont suivi, ainsi que la progression fulgurante du coronavirus en Europe, notamment en Italie, pousse l’Elysée à décider la fermeture des écoles à partir du 16 mars, et le confinement des français le 17 mars.

                Pour le secteur de l’automobile, plusieurs étapes se sont enchaînées très rapidement, relayées entre autres par le Conseil National des Professionnels de l’Automobile :

  • 16 mars : le CNPA échange avec le gouvernement afin de délimiter quels secteurs sont considérés comme étant « essentiels au bon fonctionnement de la nation ». Si la vente de véhicule ou les cours de conduite doivent être interrompus, les services de réparation et d’entretien doivent rester ouverts. Les salariés auxquels on avait dit de rester chez eux sont donc priés de revenir au travail. Peugeot Paris 16 a donc ouvert son atelier en début de semaine, après avoir renforcé les mesures barrières.
  • 20 mars : les clients du garage ayant respecté la consigne de rester chez eux, peu de réparations ont été effectuées du 16 au 20 mars. De plus les plateformes de pièces et d’accessoires ont fermé. Le garage a été fermé au public et une équipe réduite assure les urgences sur rendez-vous seulement, notamment pour le personnel soignant véhiculé.
  • 23 mars: à la demande du ministre Bruno Le Maire, les salariés des plateformes de pièces et d’accessoires sont retournés au travail ; celles-ci assurent un service minimum. Les réparations sont donc possibles. Peugeot Paris 16 maintient donc son propre service minimum, sur rendez-vous.

coronavirus et automobile

Peugeot Paris 16 et tout le secteur de l’automobile à vos côtés

Malgré le confinement, si vous devez aller au travail et entretenir votre véhicule, voici des informations importantes :

  • Deux tiers des entreprises de l’automobile ont fermé leurs portes, faute de clients et de pièces.
  • De manière générale, appelez votre garage avant de vous déplacer, afin d’être sûr qu’il est ouvert et peut vous accueillir.
  • Contrôle technique : un délai de trois mois a été accordé par le ministre des Transports si vous êtes à échéance pour votre visite ou contre-visite.
  • Le CNPA recense les professionnels adhérents ouverts en période d’épidémie dans son annuaire.

Et enfin, si vous habitez Paris Ouest ou les départements voisins, n’hésitez pas à nous contacter au 01 45 24 50 30 afin de nous confier votre véhicule sur rendez-vous.

Restez connectés sur notre page Facebook ou Twitter pour avoir des nouvelles en temps réel.

Prenez soin de vous et de vos proches !

FacebooktwitterFacebooktwitter